baguier


baguier

baguier [ bagje ] n. m.
• 1562; de bague
Coffret où l'on renferme des bagues, des bijoux; coupe où on les dépose. « C'est un précieux baguier d'où le joyau a disparu » (Barrès).

baguier nom masculin Petit meuble à tiroirs, coffret ou coupe où l'on dépose des bijoux, notamment des bagues. Jeu d'anneaux dont on se sert pour prendre sur le doigt la dimension d'une bague.

⇒BAGUIER, subst. masc.
A.— Coffret, écrin ou coupe où l'on dépose des bagues, des bijoux. Un riche baguier (Ac. 1798-1932), précieux baguier (BARRÈS, Un Jardin sur l'Oronte, 1922, p. 135) :
... elle commanda qu'on l'habillât, pour célébrer la fête, elle aussi. On lui étagea au cou ses colliers, ses fils de perles, ses jaserons; aux doigts, tout ce que contenait son baguier de turquoises, d'opales de Hongrie, de saphirs et d'émeraudes...
BOURGES, Le Crépuscule des dieux, 1884, p. 84.
B.— BIJOUT. Série d'anneaux numérotés correspondant à toutes les grosseurs de doigts et servant à prendre la dimension d'une bague (d'apr. Lar. encyclop.).
PRONONC. :[bagje].
ÉTYMOL. ET HIST. — 1562 bagier « petit coffre, écrin pour ranger les bagues » (Reg. aux rendages, Proclamat. pour la vente des biens des mineurs, 2, 3, A. Liège ds GDF. Compl. : Une forme de lict [lire peut-être : « un bois de lit », cf. en wallon foûme-éclose « alcôve », HAUST, s.v. foûme et FEW t. 3, p. 714b, s.v. forma] toute pleine de bagiers d'anticque scrinerie); 1618 (B. du Comité des travaux hist., 1882, p. 301 : Item, une boite de leton, servant de baguier, ouvrée et doublée de velours noir).
Dér. de bague; suff. -ier.
STAT. — Fréq. abs. littér. :9.

baguier [bagje] n. m.
ÉTYM. 1562; de bague.
1 Coffret où l'on renferme des bagues, des bijoux; coupe où on les dépose.
0 (…) c'est un précieux baguier d'où le joyau a disparu.
M. Barrès, Un jardin sur l'Oronte, p. 135.
2 Techn. (en bijouterie). Ensemble d'anneaux de toutes tailles, numérotés, au moyen duquel le bijoutier détermine, d'après le doigt de son client, la dimension d'une bague.

Encyclopédie Universelle. 2012.